Au banc d’essai : le pèle-pommes La Bonne Graine

Le pèle-pommes Uneclairencuisine 5Le pèle-pommes … Une invention révolutionnaire que je voulais tester depuis que Valérie du blog C’est ma fournée en avait fait un portrait miraculeux dans son article « le jour où tout a basculé…« . Après avoir longuement hésité, car je rechigne toujours à acheter des ustensiles qui pourraient se révéler des gadgets tout simplement inutiles (et puis je considérais que mes mains arrivaient très bien à remplir leur job jusqu’ici malgré la maladresse qui me caractérise), j’ai finalement craqué et acheté celui de la marque « La Bonne Graine » !

Rentrant chez moi le sourire aux lèvres, satisfaite de ma nouvelle acquisition pour enfin tester l’invention qui était sensée illuminer ma vie quant à l’élaboration de mes tartes, compotes et autres recettes à base de pommes !

Après avoir fini de monter la « bête » (c’est-à-dire simplement finir d’assembler la manivelle), laver une pomme, me voilà partie pour tester !

Verdict ?! Après avoir testé plusieurs pommes, me voilà à tirer plusieurs conclusions pas forcément positives :

  • Le pèle-pommes n’est pas adapté aux pommes bien mûres.

Je m’explique. Dès qu’elles sont molles, souples au toucher, la lame peleuse (comprenez, la partie sensée éplucher la pomme) s’enfonce davantage dans la chair et vous suppute donc d’une bonne partie de la pomme que vous auriez pu utiliser et qui se retrouve ainsi dans les « déchets » avec la peau. Ce qui est bien dommage, car j’ai tendance à utiliser les pommes qui ont un stade de murissement avancé pour mes desserts et à garder les fraîches, craquantes pour une dégustation crue. Et bien évidemment, ça n’aurait pas été le cas avec un épluchage manuel !

Le pèle-pommes Uneclairencuisine 3

  • On perd plus de quantité par rapport à l’épluchage manuel

Car la partie qui reste sur le trident comporte encore des morceaux qui pourraient largement être utilisés. Mais bon après rien ne vous empêche de finir avec un couteau…

Le pèle-pommes Uneclairencuisine

Le pèle-pommes Uneclairencuisine 1

  • Question propreté : les pelures tombent directement sur les côtés de l’engin !

Quand j’épluche une pomme, j’ai l’habitude de les mettre dans un bol/sur un sachet, bref, à ne pas les laisser à même le plan de travail. Or ici, vous n’avez pas le choix : il est impossible de glisser un réceptacle en dessous ! Il n’y a ni l’espace, et le système de ventouse ne fonctionne plus si par hasard vous tentez d’y glisser un plastique/essuie-tout.

  • Dernier bémol : la taille des tranches annoncée

Le pèle-pommes contient 2 vis, sensées donner 2 épaisseurs : 2mm et 4mm. Cependant (et j’ai sorti la règle pour vérifier!!) j’ai obtenu des tranches de l’ordre plutôt de 4mm avec la plus petite et de 6mm avec la plus grande. Bon vous allez me dire, on joue au millimètre, ce n’est pas bien grave. Au pire, la mandoline viendra toujours vous sauver. Et je continue à penser que c’est parce que les pommes n’étaient pas assez fermes que je n’ai pas retrouvé la finesse promise.

Illustration avec la petite vis :

Le pèle-pommes Uneclairencuisine 4

Avec la grande vis :

Le pèle-pommes Uneclairencuisine 2

Bon allez, après avoir relevé les détails négatifs parce que j’avais envie de râler en voyant mes pommes mûres déchiquetées par l’engin, j’ai décidé de retenter l’expérience avec des pommes toutes fraîches. Et là, miracle ! J’ai ressenti l’extase évoquée par Valérie !

J’en viens donc aux points positifs :

  • Si vous utilisez des pommes fermes, vous pouvez éplucher et trancher des fines tranches de pommes à la vitesse de la lumière ! Que dis-je ! A la vitesse de l’hyperespace ! (oui j’avoue, j’ai été voir le dernier Star Wars récemment). Et faut bien avouer que c’est cool quand vous voulez faire une tarte.
  • La facilité d’utilisation : il est très facile de dévisser la première vis pour la remplacer par la seconde, enlever le trident pour le laver et laver l’appareil en lui-même.

Bilan : même si les points négatifs sont plus nombreux, il n’y a pas à discuter, dès lors qu’on utilise des pommes fraîches, c’est véritablement l’INVENTION DU SIECLE ! Bon allez, juste pour le plaisir de donner un dernier bémol : et maintenant, où est-ce que vous le rangez ?! Entre votre robot à pâtisserie, votre mixer, et votre 70 moules pâtissiers ? Après tout, quand on aime, on ne compte plus … ah non, pardon, on ne range plus !

Voilà un tuto en ligne pour vous montrer comment s’en servir (je n’allais pas en refaire un alors qu’il en existe des dizaines déjà sur la toile) : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/techniques-de-cuisine/28-utiliser-un-pele-pomme.php

Et si vous avez une soudaine envie de cuisiner des pommes avec votre future (car je suis certaine que vous craquerez aussi) acquisition, voilà quelques idées!

Publicités